Premier arrêt : la ville vibrante et créative de Détroit.

Après des années de crise économique, démographique et sociale qui ont abouties à la faillite officielle de la ville en 2013, les communautés de Détroit luttent pour favoriser le retour de leur ville, tout en résolvant certains de ses énormes problèmes sociaux. Le Build Institute, un incubateur à but non lucratif, forme, développe et accompagne des entrepreneurs sociaux dans la communauté des petites entreprises de Détroit. En donnant aux entrepreneurs locaux les moyens d’introduire de réels changements dans leurs communautés, il contribue à renforcer le mouvement croissant entrepreneuriat social à Détroit.

Wide Open, dirigé par deux anciennes élèves de l’EDHEC, a rencontré April Boyle, fondatrice et directrice, pour comprendre comment un incubateur peut à la fois générer de la valeur économique et de la justice sociale sur son territoire.

Le moteur essentiel de la revitalisation de la communauté passe par les petites entreprises créées par les personnes qui y vivent et qui connaissent les besoins de leur communauté

April Boyle, founder & director, Build Institute

  

LE TALENT EST UNIVERSEL,
LES OPPORTUNITÉS NE LE SONT PAS

L’objectif principal, avec le projet Wide Open, est de comprendre comment des tiers-lieux alternatifs peuvent avoir un impact positif sur un territoire et ses communautés: incubateurs, espaces de vie, écovillages… combinant autonomisation des communautés et création de valeur.

L’objectif de cette recherche, menée par deux anciennes élèves de l’EDHEC, est de déterminer le fonctionnement de ces modèles percutants et comment les reproduire. Nous avons choisi de commencer par Détroit pour découvrir les nombreuses initiatives responsables du retour actuel de la ville, qui abordent également certains des grands problèmes de société. La ville se situe maintenant à un tournant : son développement peut prendre différentes formes, certaines plus inclusives et durables que d’autres. Il y a quelque chose à Détroit qui incarne vraiment la possibilité de démarrer tout ce que vous voulez, recommencer, recommencer et créer une entreprise. C’est une grande ville, mais une petite communauté de décideurs, de propriétaires de petites entreprises et de personnes qui souhaitent réellement se soutenir mutuellement.

Au Build Institute, différentes ethnies et niveaux sociaux sont représentés parmi les étudiants: 45% afro-américains, 42% caucasiens, 5% hispaniques et 5% d’origines ethniques différentes ; 73% des diplômés ont un revenu faible à modéré et 83% des étudiants de Build sont des femmes. À partir de conditions de paiement adaptables, chacun peut s’offrir son cours de base de huit semaines axé sur la planification des activités et des projets, conçu pour les entrepreneurs en herbe et établis. Les cours sont dispensés par des experts locaux et couvrent tous les principes de base du démarrage d’une entreprise : licences, éducation financière, études de marché, flux de trésorerie, etc. L’idée est que les étudiants quittent la classe avec un projet d’entreprise élaboré, une cohorte de collègues entrepreneurs de Détroit et la connaissance et confiance nécessaires pour porter leur idée au niveau supérieur.

PLUS DE LA MOITIÉ DES ALUMNI DE BUILD INSTITUTE PROPOSENT DU MENTORAT AUX ÉTUDIANTS ACTUELS

« We know talent is universal, but opportunities are not » says April. « Here, we empower people to launch ideas and grow businesses by providing access to education, resources, and a supportive engaged community« .

« Nous savons que le talent est universel, mais que les opportunités ne le sont pas », déclare April. « Ici, nous donnons aux gens les moyens de lancer des idées et de développer des entreprises en fournissant un accès à l’éducation, aux ressources et à une communauté engagée et solidaire » 

Les clés de réussite de Build Institute? Premièrement, leur approche de terrain : le principal moteur de la revitalisation de la communauté réside dans les petites entreprises créées par les personnes qui y vivent et qui connaissent les besoins de leur communauté. Au Build Insitute, ils mettent en place des cours avec les voisins, sur le terrain. Les entrepreneurs reconnus localement sont souvent leurs facilitateurs et leurs diplômés ; ils les aident à identifier les points douloureux ou plus joyeux de chaque quartier. Ils ont également une forte communauté d’anciens étudiants : plus de la moitié des anciens étudiants encadrent désormais les étudiants actuels et la plupart d’entre eux deviennent des partenaires commerciaux. Leur approche d’apprentissage entre pairs et leur camaraderie permettent aux participants de partager et de grandir ensemble, développant ainsi un réseau de soutien sur lequel ils peuvent compter.

Parmi les nombreuses réussites auxquelles Build Institute a contribué pour accélérer Détroit Is The New Black, une entreprise désormais célèbre créée par Roslyn en est un bel exemple. Elle soutient les designers locaux en leur fournissant un espace de vente et une étiquette significative. Son célèbre magasin accueille également de nombreux événements privés à succès.

Le Build Institute a vraiment contribué à créer une communauté d’entrepreneurs sociaux forte et inclusive à Détroit. Avec leur approche innovante, ils prouvent qu’il est possible de générer de la valeur économique pour la ville sans laisser les communautés locales de côté. Grâce à leur programme, chaque Detroiter a la possibilité d’essayer de créer une entreprise et de devenir un acteur de la vie économique et sociale de son propre territoire. En tant que chercheurs de modèles inclusifs et innovants, les deux étudiants de l’EDHEC à l’origine de l’aventure humaine Wide Open ont été étonnées de voir un tel acteur autonomiser, apportant un réel changement tout en stimulant l’économie de Détroit. À une époque où la ville est en proie à une gentrification violente dans son centre, poussant les communautés les plus fragiles hors du centre-ville, cette approche durable suscite de l’espoir, montrant qu’il est possible de faire différemment : de manière juste et durable.

Après Détroit, Wide Open voyagera à Montréal pour rencontrer les équipes de L’Entremise, un nouvel acteur introduisant l’occupation temporaire d’espaces vacants dans la ville, et de Temps Libre, une troisième place non commerciale favorisant les interactions avec les citoyens.

Nous sommes heureux si vous avez aimé lire cet article.

De nouveaux contenus à venir bientôt!

Suivez les aventures Wide Open directement via les réseaux sociaux:  Facebook, Linkedin and Twitter !

 

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *